Dans la presse :  Phorum 7 The fastest message board... ever.
Revue de presse quotidienne en psychiatrie, santé mentale et recherche associée 
Stress, traumatisme et pathologies : conséquences des violences sur sur le développement cérébral des mineurs
Posted by: root (IP Logged)
Date: October 06, 2017 02:46PM

Mediscoop 6/10/2017

« Violences sur mineurs : des conséquences sur le développement de leur cerveau »
Le Figaro

Le Figaro fait savoir qu’« une étude met en évidence des altérations cérébrales chez des victimes mineures d’abus physiques ou sexuelles. Elles seraient responsables de dommages psychopathologiques ».

Le journal relève que selon ce travail, « 5 à 15% des enfants occidentaux subissent des violences physiques ou sexuelles. Ces sévices peuvent favoriser le développement de dommages psychiatriques tels que des comportements agressifs, une forte impulsivité et anxiété, pouvant aller jusqu’à la dépression ou au suicide ».

Le quotidien explique ainsi que « pour la première fois des chercheurs du McGill Group for Suicide Study (Canada) ont révélé des altérations de cellules cérébrales qui seraient à l’origine de ces comportements chez les victimes. Leurs travaux sont publiés dans The American Journal of Psychiatry ».

Le Figaro indique que les chercheurs « ont disséqué et analysé 27 cerveaux de personnes ayant été en dépression ou qui se sont suicidées et qui avaient subi des violences avant leurs 15 ans. Ils les ont comparés à 26 cerveaux dits «sains» et à 25 autres ayant appartenu à une personne dépressive ou décédée suite à un suicide mais qui n’avaient jamais subi d’abus ».

Ils « ont constaté une altération des cellules nerveuses chargées de former les connexions entre neurones. La zone du cerveau concernée est chargée entre autres de réguler les fonctions cognitives et émotionnelles. Chez les mineurs victimes de violences elles auraient été endommagées lors de leur croissance. Ce phénomène cause des dommages structurels et fonctionnels du cerveau, entraînant des psychopathologies à long terme », relève le journal.

Le Figaro rappelle que « de précédentes études par IRM avaient pu démontrer des dommages significatifs au niveau de fibres de la matière blanche (moelle épinière et partie interne du cerveau). Cependant, ayant été effectuées sur des personnes vivantes, il était impossible de faire des analyses approfondies afin de connaître l’origine de ces altérations ».

Le journal conclut qu’« avec cette étude, les chercheurs ont pu découvrir les cellules et gènes qui sont source de pathologies psychiatriques durables chez les enfants maltraités ».



Subject Views Written By Posted
  Stress, traumatisme et pathologies 530 root 09/13/2016 02:08PM
  Stress : stress chronique dans l’enfance et cancer 209 root 09/14/2016 02:12PM
  Traumatisme et Mémoire 161 root 11/09/2016 02:14PM
  Anxiété, dépression et risque de cancer 170 root 02/01/2017 02:21PM
  Stress, traumatisme et pathologies : conséquences des violences sur sur le développement cérébral des mineurs 17 root 10/06/2017 02:46PM


Sorry, only registered users may post in this forum.
This forum powered by Phorum.