Dans la presse :  Phorum 7 The fastest message board... ever.
Revue de presse quotidienne en psychiatrie, santé mentale et recherche associée 
Traumatisme : amnésie après stress intense
Posted by: root (IP Logged)
Date: November 16, 2017 11:12AM

Mediscoop / Le Monde 16/11/2017

Marc Gozlan observe dans son blog pour Le Monde : « Les films d’action et d’aventure, de même que les séries TV, raffolent de ce genre de scénario : une personne, souvent retrouvée errante, a oublié un pan entier de son passé, jusqu’à parfois ne plus savoir qui elle est ».

« Les spécialistes parlent d’amnésie dissociative (anciennement dénommée amnésie psychogène). Ce trouble de la mémoire survient dans un contexte de traumatisme psychique, mais pas toujours. Il ne s’accompagne d’aucune anomalie à l’imagerie cérébrale (scanner, IRM) », relève le journaliste.

Il ajoute que « l’amnésie est rétrograde en ce sens que la personne est subitement incapable de se souvenir d’expériences, d’évènements ou de situations qu’elle a personnellement vécus antérieurement au traumatisme psychique. L’amnésie dissociative est donc caractérisée par un blocage soudain de la récupération de souvenirs autobiographiques ayant précédé un traumatisme psychologique qui n’est pas toujours connu ».

Marc Gozlan remarque qu’« il est très rare qu’une série de cas d’amnésie dissociative soit publiée dans la littérature médicale. Une étude, parue en septembre 2017 dans la revue Brain, fait état de 53 cas examinés entre 1990 et 2008 au St Thomas’s Hospital de Londres par le Pr Michael Koperman et ses collègues. Il aura donc fallu près de 20 ans pour cumuler ces cas. On comptait trois hommes pour une femme ».

Le journaliste explique que « ces médecins ont analysé les différentes expressions de ce trouble de la mémoire, exploré son association avec certaines caractéristiques cliniques et psychosociales, et précisé le pronostic de ces patients amnésiques ».

« La première catégorie est composée de personnes ayant présenté une fugue « dissociative ». Elles ont erré dans la rue, « sans bagage », ne sachant pas où elles se trouvaient, ni pourquoi elles étaient là. L’une d’elles avaient parcouru près de 650 km durant 7 heures, entre Londres à Glasgow, un trajet dont elle n’avait aucun souvenir. Parmi les 16 cas rapportés, 14 avaient également perdu leur identité », poursuit-il.

Marc Gozlan précise que « la mémoire est dans tous les cas revenue dans un délai de 4 semaines, souvent au bout de quelques heures ou quelques jours. Lors de la fugue dissociative, l’amnésie englobe la totalité de la vie de la personne. Après récupération, le patient présente néanmoins une amnésie résiduelle (de 2 heures à 21 jours) couvrant uniquement la période de la fugue. Les patients fugueurs (âge moyen : 48 ans), admis au St Thomas’ Hospital, avaient souvent été retrouvés par la police dans les parcs du centre de Londres ou dans des gares après avoir voyagé ».

Le journaliste note que « le deuxième groupe décrit par les cliniciens londoniens comprend 16 patients (âge moyen : 40 ans) présentant après leur fugue une longue période d’amnésie rétrograde. Celle-ci nécessite un réapprentissage de l’identité perdue (dans 81% de cas). La perte de mémoire couvre une période d’au moins 6 mois mais peut englober la totalité de la vie. La mémoire antérograde, qui permet de fabriquer de nouveaux souvenirs à compter de l’événement traumatisant, est en revanche intacte ou très peu altérée ».

Marc Gozlan continue : « Les auteurs décrivent un troisième groupe de patients (âge moyen : 43 ans) chez lesquels on observe une amnésie rétrograde massive, mais pas de fugue. Là encore, il n’existe pas d’amnésie antérograde, le sujet étant capable d’acquérir de nouveaux souvenirs normalement ».
Le journaliste note que « le début de l’amnésie rétrograde est brutal, survenant le plus souvent après un accident neurologique mineur ou un traumatisme crânien dont l’importance est sans commune mesure avec la sévérité de la perte de mémoire. Dans ces cas, l’amnésie ne disparaît pas en 4 semaines. Lorsqu’il y a perte d’identité (62% de cas), celle-ci est transitoire. Mais celle-ci oblige néanmoins le patient à «réapprendre» qui il est. Dans 3 des 16 cas rapportés dans cette catégorie, une amnésie résiduelle d’une durée inférieure à 2 ans a été observée. Dans les autres cas, une amnésie couvrant la vie entière perdurait ».

Marc Gozlan indique enfin que « le quatrième groupe est composé de 5 patients (âge moyen : 46 ans) souffrant de «trous de mémoire» d’une durée de quelques heures à plusieurs jours. Deux personnes présentaient une seule période lacunaire tandis que trois autres souffraient de 2 à 5 trous de mémoire. Aucun des 3 patients décrits n’avait fugué ».

Le journaliste précise que « ces patients diffèrent du troisième groupe dans la mesure où leur perte de mémoire n’englobe pas une longue période de la vie mais couvre un incident ou un événement particulier. Les pertes de mémoire les plus courtes ont duré moins de 6 heures, tandis que les plus longues ont persisté jusqu’à 90 jours. Une perte d’identité n’a été observée que chez un seul des 5 patients ».

Marc Gozlan retient notamment que « l’analyse fait apparaître qu’une perte d’identité, une dépression ancienne ou actuelle, des problèmes familiaux ou relationnels, des difficultés financières ou des problèmes d’emploi, sont les facteurs le plus souvent associés à l’amnésie dissociative. Ces résultats sont en accord avec le constat souvent rapporté que cette dernière est fréquemment précédée par un facteur déclenchant de forte intensité émotionnelle ».



Subject Views Written By Posted
  Stress, traumatisme et pathologies 1699 root 09/13/2016 02:08PM
  Stress : stress chronique dans l’enfance et cancer 556 root 09/14/2016 02:12PM
  Traumatisme et Mémoire 568 root 11/09/2016 02:14PM
  Anxiété, dépression et risque de cancer 693 root 02/01/2017 02:21PM
  Stress, traumatisme et pathologies : conséquences des violences sur sur le développement cérébral des mineurs 434 root 10/06/2017 02:46PM
  Stress, traumatisme et pathologies : violences sexuelles 334 root 11/15/2017 02:13PM
  Traumatisme : amnésie après stress intense 480 root 11/16/2017 11:12AM
  Stress, traumatisme et pathologies : maltraitance infantile 407 root 11/17/2017 03:36PM
  Stress, traumatisme et pathologies : mémoires 402 root 12/04/2017 01:52PM
  Re: Stress, traumatisme et pathologies 315 root 02/22/2018 03:26PM
  Stress, traumatisme et pathologies : unités spécialisées 392 root 02/23/2018 03:16PM
  Stress, traumatisme et pathologies 372 root 03/13/2018 07:50PM
  Stress, traumatisme et pathologies: Agressions sexuelles et castration chimique 357 root 05/04/2018 01:51PM
  Stress, traumatisme et pathologies : Maladies auto-immunes 368 root 07/03/2018 03:54PM
  Stress, traumatisme et pathologies : Gestion des émotions et risque de cancer 203 root 10/18/2018 02:26PM
  Stress, traumatisme et pathologies: mécanismes de la mémoire traumatique 296 root 10/26/2018 07:50PM
  Stress, traumatisme et pathologies : Violences durant la grossesse 129 root 07/09/2019 01:06PM
  Stress, traumatisme et pathologies : Les allergies rendent-elles dépressif ? 133 root 07/12/2019 04:33PM
  Stress, traumatisme et pathologies : Migration et troubles psychiatriques 90 root 09/10/2019 02:10PM
  Stress, traumatisme et pathologies: Le stress subi durant la petite enfance provoquerait de gros dégâts sur l’activité cérébral 61 root 10/16/2019 12:39PM
  tress, traumatisme et pathologies : les formes de traumatismes les plus fortes 59 root 10/23/2019 04:21PM
  Stress, traumatisme et pathologies : Impact des émotions sur la santé 81 root 11/15/2019 06:43PM
  Stress, traumatisme et pathologies: Stress et immunité 1 root 04/01/2020 10:46PM


Sorry, only registered users may post in this forum.
This forum powered by Phorum.